© Roubaix , musée La Piscine | CRTC Hauts-de-France - Benjamin Teissedre

Contempler l'art et méditer en pleine conscience

Pour visiter un musée, une exposition ou une galerie, adoptez la slow attitude. Aujourd’hui les musées déploient des trésors d’ingéniosité pour vous accompagner et faire en sorte que ces lieux dédiés à la connaissance deviennent des temples du mieux-être, de la reconnexion à soi-même et du partage avec les autres. Mais vous pouvez, également, pratiquer seul, n’importe où et à tout moment si tant est que vous suiviez ces quelques conseils. Le principal, c’est de lâcher prise, débrancher le mental vous laissez emporter par l’œuvre pour favoriser la méditation de pleine conscience.

Voici quelques conseils pour méditer en pleine conscience.

CONSEIL

01. Traversez d’une seule traite et revenez en arrière

Traversez les espaces d’exposition d’une seule traite et revenez en arrière vers l’œuvre qui vous a le plus attiré. Faîtes-vous confiance et allez-y à l’instinct. Allez au-devant d’elle et faîtes quelques pas en avant, en arrière, sur le côté… Tournez autour de l’œuvre si c’est une sculpture, une maquette. Fixez-la du regard si c’est un tableau, une photographie ou un dessin.

CONSEIL

02. Lâchez prise et contemplez !

 

 

Cessez d’agir comme s’il fallait rentabiliser sa visite, cocher toutes les cases en mode marathon. Et surtout ne lisez pas les cartels, cette petite fiche d’identité, placée à côté de chaque œuvre…ou faites- le en dernier lieu. En fait, arrêtez de penser pour mettre le temps en suspens afin de vous immerger dans la contemplation d’une œuvre d’art. Ce remède simple prescrit par Serge Marquis lequel nous dit que

« pour trouver du sens et du plaisir dans la vie de tous les jours afin de diminuer le stress, nous devons placer notre attention sur ce qui est important et sur le moment présent ».

CONSEIL

03. Se poser des questions… ou pas ? A vous de voir !

Vous pouvez vous demander si l’œuvre que vous avez choisie vous rappelle un sentiment que vous avez déjà vécu ou de quelle façon celle-ci peut contribuer à votre compréhension du monde. Mais votre mental risque de vous rattraper. Alors, préférez suivre la couleur, voir où la structure de l’œuvre vous emmène, vous interroger sur sa texture…en un mot, laissez-vous porter par l’instant présent et vous serez proche de la méditation de pleine conscience.

CONSEIL

04. Prolongez l'expérience

Vous pouvez vous rendre à la cafétéria pour prolonger l’effet de cette visite en dégustant un thé détox si possible, passer à la boutique pour vous acheter une carte postale ou un souvenir qui pourra vous rappeler ce moment d’exception !

CONSEIL

05. Où pratiquer l’art contemplatif en Hauts-de-France ?

De nombreux lieux s’offrent à vous : plus de 80 Musées de France, une trentaine de galeries d’art et de nombreux lieux d’expositions dans des endroits parfois inattendus. Il y en a pour tous les styles et tous les goûts : beaux-arts, art contemporain et art brut, sculptures, photos, éco-musées, musées de savoir-faire, musées scientifiques et techniques, musées d’histoire, musées châteaux… Et les musées ne sont pas avares de visites décalées !
Vous pouvez également, en levant simplement les yeux, vous arrêter au détail d’une façade ou vous laisser séduire par une demeure ou un édifice particulier.

CONSEIL

06. Relaxation et méditation au musée

Des exercices de relaxation ou de méditation vous sont dispensés dans de nombreux musées qu’il s’agisse de yoga, de wutao, de shiatsu, Qi gong, méditation en pleine conscience… Cette approche corporelle des œuvres a pour objectif de « renouer avec l’intelligence du corps, goûter au sentiment du geste, créer du lien en soi et avec son environnement pour se sentir un être global, en pleine santé et aimant, éveiller l’âme du corps et trouver notre rythme intérieur », déclare Isabelle Martinez, Présidente de Mouv’Arts. A l’issue de cette plongée en pleine méditation, il est fréquent que l’on vous incite à partager vos impressions avec le groupe ce qui s’avère riche d’enseignements. Un moment de partage très apprécié !