© Jeanne Dujardin

Le silence, un bain de jouvence

« Parce qu’il est de plus en plus rare, le silence devient une aspiration qui ne cesse de croître. Il permet de retrouver le calme intérieur et favorise le recul, la pensée, la réflexion. On se reconnecte à la beauté du monde et on s’y recharge », nous dit David Le Breton, anthropologue et sociologue. Il y a bien sûr le silence que l’on peut expérimenter lors d’une marche en forêt ou dans des lieux préservés. Il est essentiel, indispensable à l’impression de sérénité. Mais il y a, également, le silence du corps qui, immobile par exemple devant une œuvre d’art, fait oublier le tourbillon du monde. La beauté du sujet nous accapare alors tout entier, facilitant le lâcher-prise total.

Un bain de silence au Château du Denacre

C’est le silence acoustique total que vous propose le mouvement « Silence », orchestré par Jeanne. Son ambition ?  Vous aider dans cette quête lors de séjours intitulés « Moments suspendus ». Des parenthèses hors du temps, lors d’un week-end, qu’organise, très régulièrement, ce collectif sur la Côte d’Opale dans le cadre exceptionnel du Château du Denacre au sein de 8 ha de verdure. Plus qu’un week-end au vert, vous pourrez savourer le silence, portable éteint, en participant aux cours de yoga, de méditation et aux ateliers nature.

Ralentir le tempo et s’écouter

Un retour à l’essentiel en mode « slow » lors des marches silencieuses en pleine nature ! Imaginez, ce bain de silence en mode immersif… Les bénéfices ne se font pas attendre : votre rythme cardiaque s’apaisera, le tempo de votre respiration sera au ralenti et votre esprit au repos. Tout paraît d’un coup plus simple et plus limpide. Reconnecté à vous-même et apaisé vous allez même vous découvrir plus ouverts et attentifs aux autres.

Conseil d'habitant

Estelle DubailEstelle DubailEstelle Dubail
S’offrir un panorama à couper le souffle !

 

Je vous recommande la visite guidée du phare à 57 mètres de hauteur ! C’est le bonheur de bénéficier d’une vue unique et panoramique sur Le Touquet, sur la mer, et sur la Baie de Canche, avec en plus un historique de la station et la découverte d’une expo de vieilles photos relatives au phare.

Estelle DUBAIL, amoureuse des espaces nature de la Côte d’Opale
section-banner-bottom

Infos pratiques