© Ville de Berck-sur-Mer

Panoramas sauvages : Baie d’Authie, «l’autre» baie

Petite sœur de la Baie de Somme classée Grand Site de France, il y a comme un air de famille quand on se promène en Baie d’Authie ! Plus intime, elle est tout aussi majestueuse avec une concentration incroyable de milieux. De Berck-sur-Mer en Pas-de-Calais à Fort-Mahon dans la Somme, cet estuaire (l’un des derniers préservés en Europe) vit au rythme des marées et offre une grande diversité de paysages sur 2100 hectares. Entre mollières, estran et dunes, traversez cette baie sauvage à pied pour en prendre plein les yeux et vous offrir un panorama à 360°, nimbé de mauve au moment du lilas de mer.

 

Fort-Mahon balade dans les dunes en famille © CRTC Hauts-de-France - Nicolas BryantFort-Mahon balade dans les dunes en famille © CRTC Hauts-de-France - Nicolas BryantFort-Mahon balade dans les dunes en famille © CRTC Hauts De France - Nicolas Bryant

La Baie d’Authie : « une beauté de la nature à l’état sauvage »…

La Baie d’Authie vous plonge entre terre et mer dans des paysages de bout du monde, préservés et aux allures de paradis originel : ils n’ont pas changé depuis des siècles ! Les animaux et les plantes maritimes s’installent et s’épanouissent en toute liberté. La baie d’Authie s’étend sur 105 km entre la côte d’Opale et la côte picarde et traverse du Nord au Sud les communes de Berck-sur-Mer, Groffliers, Waben, Conchil-le-Temple, Quend-Plage et Fort-Mahon-Plage. Ça vous parle ? Amoureux des grands espaces vous allez être surpris par la diversité éco-paysagère.

 

Et un havre de quiétude pour se ressourcer

D’abord les mollières (en picard) ou prés salés recouverts par la mer lors des grandes marées. S’y développe une flore halophile que goûtent les moutons (et les randonneurs !). En été, les mollières se couvrent de lilas de mer comme un beau champ de lavande, de comestibles salicornes, asters maritimes ou oreilles de cochon. Tout se mange ! Un écrin rassurant où les oiseaux migrateurs viennent se reposer et se nourrir. La baie est aussi bordée d’une grande dune hérissée d’oyats et d’argousiers que le vent balaye à son gré. En traversant le massif dunaire par les sentiers, voilà les «pannes», ces dépressions humides aux mares temporaires qui s’assèchent l’été ; une riche biodiversité encore.

Plus bas dans l’estuaire vous irez de loin contempler la colonie de phoques, les mascottes de la Baie, qui se pavanent chaque jour à marée basse sur les bancs de sable découverts par la mer, l’estran. Une balade idéale à vivre avec des enfants ! Sur cette immensité sableuse le panorama est à 360°, pêcheurs de coques et promeneurs se croisent à pied, dans le panier des premiers la récolte est réglementée voire surveillée. Oui ! La baie d’Authie est un univers fragile et chacun s’accorde à la respecter pour la transmettre comme un havre de ressourcement et de pureté aux générations futures.

Conseil d'habitant

Francois Goudeau - OT BerckFrancois Goudeau - OT BerckFrancois Goudeau - OT Berck
Photographier le lever du jour dans le petit port de la Madelon

 

Le petit port de la Madelon, à Waben, est un endroit que je trouve magique. Il s’agit d’un des plus petits ports de France et ne comporte qu’un ponton avec quelques anneaux ; il est en fond de baie et le niveau de l’eau varie au gré des marées. C’est un endroit où je viens, généralement très tôt le matin, me ressourcer. Les lumières y sont belles et vous n’entendez que les cris des canards qui passent. Les barques restent mon sujet de prédilection. Posées sur la slikke – la vase que l’on trouve sur les berges – à marée basse ou dansant sur l’eau au rythme du vent et des courants, elles servent aux plaisanciers ou aux chasseurs à la hutte et rendent chaque fois cet endroit paisible différent. Un moment hors du temps propice au ressourcement !

Francois GOUDEAU, Expert en immersion nature, photographie et activités sportives
section-banner-bottom

Infos pratiques