© CRTC Hauts-de-France - AS Flament

Le charme des sites fortifiés

Changez de regard ! Laissez-vous surprendre par le charme des sites fortifiés de la région, devenus des lieux de promenade immersifs parmi des vestiges historiques fascinants. Des villes, des citadelles, des églises, des musées qui racontent au-delà de l’importance stratégique de la région pour le royaume de France, la reconversion d’un patrimoine créé pour l’essentiel sous l’égide de Vauban. Une balade dépaysante et pleine de surprises dans des lieux inhabituels !

Le Quesnoy

01. La ville "couverte de chênes" !

« Couverte de chênes », c’est l’origine du nom du Quesnoy situé au cœur du Parc Naturel de l’Avesnois, près de la forêt de Mormal où le chêne est roi. Mais ce qui fait la particularité de ce site c’est d’avoir conservé ses remparts intacts. Vous verrez dérouler lors d’une promenade sur les fortifications l’art de la défense entre le XVIIème et le début du XXème siècle ! L’ingénieux Vauban y expérimente son système de défense hydraulique avec écluses et barrages permettant par simple inondation des fossés de barrer la route aux envahisseurs. Aujourd’hui Vauban renaît mais autrement ! Allez en famille visiter la ferme pédagogique, l’observatoire ornithologique et la roselière ou, après une balade de 2,5 km sur « Le chemin sur l’eau », faire le tour de l’étang. Vous pourrez, début août, lors du défilé carnavalesque du « Bimberlot » apercevoir les géants Pierrot Bimberlot et Maori, suivis des habitants, déambuler le long des remparts. Les enfants vont adorer !

Lille

02. La Citadelle Vauban, reconnue Reine des citadelles

 

 

Une véritable petite ville entourée de 5 bastions formant une étoile. Édifiée sur le Champ de Mars et devenue le poumon vert de la métropole lilloise, cette place fortifiée par Vauban sur ordre de Louis XIV qui venait de conquérir Lille est appelée « la Reine des citadelles » ! Elle fut le théâtre d’innovations et de prouesses techniques car il s’agissait non plus de construire en hauteur mais épais et solide pour amortir l’impact des boulets. Entre 1668 et 1673, un chantier mené tambour battant, avec, pour sa construction, des chiffres édifiants : plus de 2 000 hommes, 60 millions de briques, 3,3 millions de parpaings, 60 000 pieds de grès et le creusement du canal de la moyenne Deûle. C’est aussi la première fois que Vauban conçoit un lieu de casernement moderne où les soldats vivent dans l’enceinte des fortifications.

Une petite balade vous tenterait pour découvrir ce lieu chargé d’histoire ? Allez à la rencontre des canards et poules d’eau en vous promenant le long des remparts (2,5 km). Peut-être que le héron cendré ou le martin pêcheur vous feront l’honneur de leur présence ? Le parc avec le Bois de Boulogne tout proche est l’endroit idéal pour une pause au vert pour les promeneurs, les joggeurs, les cyclistes et les familles avec poussettes. Si vous apercevez des moutons ou des chèvres qui paissent paisiblement, c’est normal ! Ils assurent la tonte naturelle de ces quelques 70 ha. Pour les intrépides, tentez la tyrolienne qui vous transportera à 10 m de hauteur ! Une autre façon de vous plonger dans l’histoire et la nature.

Thiérache

03. Balade-découverte autour des églises fortifiées

Vous recentrer sur l’essentiel ? Direction le dépaysant bocage de Thiérache qui, entre églises fortifiées, bois, forêts et rivières, vous offrira une pause nature inédite chargée d’histoire.

C’est que ce bocage apaisant aux airs de Normandie fut longtemps terre-frontière âprement disputée. A cheval, à vélo ou à pieds sur l’Eurovéloroute, vous pourrez visiter l’une des quelques 60 églises fortifiées, réalisées bien souvent par les villageois eux-mêmes lassés des pillages et ravages des guerres et invasions. Curiosités de briques et de pierres aux allures de forteresses, elles s’imposent dans les villages avec leurs donjons, tours, échauguettes et meurtrières. Elles sont cependant toutes différentes et parmi celles-ci, le château-fort de Guise, ancienne place-forte millénaire des célèbres Ducs de Guise, ne vous laissera pas insensible avec son puissant donjon et ses 17 hectares de fortifications. L’église Saint-Martin de Montcornet, témoin de la transition entre le roman et le gothique, d’une symétrie parfaite, celle de Notre-Dame de Plomion, imposante, celle de Notre-Dame de Vervins au style gothique flamboyant, ou encore l’étonnante église porche de Saint-Médard, près de la mare, dans le charmant petit village de Parfondeval (un des plus beaux villages de France selon le Reader’s Digest), vous élèveront l’âme !