© CRTC Hauts-de-France - Stéphane Bouilland

10 forêts en Hauts‑de‑France pour s’oxygéner

Quand tout s’agite autour de vous, que la concentration est intense, s’échapper ne serait-ce que quelques heures dans l’une des plus vastes forêts en Hauts-de-France vous promet recul ressourçant et regain d’énergie. De Compiègne à Chantilly, Ermenonville, Halatte (les forêts proches de Paris) à Retz, Mormal, Crécy, Saint-Gobain, Saint-Amand-les-Eaux, Saint-Omer, Hesdin, Hardelot ou Val Joly, elles ont toutes leurs essences, leur parfum, leur poésie. A vous d’élire celle qui parle le plus à votre âme et de profiter au maximum de ses bienfaits… A chacun sa forêt !

Compiègne _ Festival des Forêts _ Promenade musicale - © CRTC Hauts-de-France - Benjamin TeissedreCompiègne _ Festival des Forêts _ Promenade musicale - © CRTC Hauts-de-France - Benjamin TeissedreCompiègne, Festival des Forêts, Promenade musicale © CRTC Hauts-de-France - Benjamin Teissedre
Compiègne

01. La royale

Impressionnant de flâner dans les pas de nos monarques !

Toutes les dynasties ont côtoyé, façonné l’immense forêt de Compiègne (15 000 ha) qui est devenue l’une des plus célèbres et plus belles de France (3ème par sa taille). Les voies impériales encadrées de hautes futaies de chênes et de hêtres vous mènent du palais de Compiègne jusqu’au château-fort de Pierrefonds dont les tours à poivrières émergent des frondaisons à l’approche du petit bourg. En chemin d’autres majestés « des arbres remarquables », le village de charme Saint-Jean-aux-Bois… Revenez en juin-juillet : avec le Festival des Forêts qui amène la musique classique sous les arbres l’expérience est unique ! 

Chantilly, Ermenonville et Halatte

02. Un parfum de luxe

 

 

Elles couvrent le tiers du département de l’Oise (20 000 hectares !)

Vous avez de quoi respirer l’air pur (de l’oxygène natif et de salutaires phytoncides) diront les scientifiques à pleins poumons. Autour du château, le Domaine de Chantilly est un havre séculaire pour chevaux de courses pur-sang que l’on aperçoit lancés au galop d’entrainement tous les matins.  Si Chantilly était le chouchou de Le Nôtre, le jardinier des rois, Ermenonville avait la préférence de Jean-Jacques Rousseau. C’est sur ses allées sablonneuses que sont nées les « Rêveries d’un promeneur solitaire ». Halatte, plus ancrée encore dans l’histoire, vous parle de mythologie et d’archéologie, avec des dolmens et des menhirs ! 

Retz

03. La littéraire

De partout, elle attire les regards !

Alexandre Dumas en témoigne dans ses romans lui, natif de Villers-Cotterêts en bordure de forêt de Retz. Il faut absolument parcourir la pentue Laie des Pots pour marcher dans les pas des Mousquetaires ! Bien avant notre homme, les rois de France l’ont traversée ; François Ier la déclarait la plus noble et la mieux plantée de France, avec 13 200 hectares. Il y a même érigé son château où il signa la célèbre ordonnance qui instituera la langue française comme langue officielle du royaume au détriment du latin. Nous sommes très fiers de ce petit bout des Hauts-de-France !

Envie d’y faire une balade ? On vous conseille le circuit de la Salamandre.

Mormal

04. À l’écoute du brâme du cerf

La vaste forêt du Parc Naturel Régional de l’Avesnois se prête à la balade tranquille à pied ou à vélo sur des sentiers parfaitement balisés. Silence… En chemin : chevreuils, sangliers, faons au printemps. Puis avant que la forêt ne s’empourpre en septembre, point besoin de tendre l’oreille pour entendre le brame rauque du cerf aux impressionnantes ramures : il remplit tout l’espace. 

Saint-Gobain

05. Ambiance monastique

C’est le moine irlandais « Gaban » VIIe qui en plus de son nom lui a laissé son ermitage. 6 000 hectares vous imprègnent de leurs multiples essences et révèlent quelques beaux joyaux de notre histoire : abbayes, châteaux et surtout l’ancienne manufacture des Glaces installée dans cette partie de l’Aisne par Colbert à la fin du XVIIème siècle. Oui… Lors de votre balade en forêt de Saint-Gobain, vous allez fouler le sol où sont nées les glaces de la célèbre galerie des glaces de Versailles ! 

D’ailleurs, que diriez-vous de faire du circuit « Les Abbayes » de presque 15km en forêt de Saint-Gobain ?

Raismes-Saint-Amand-Wallers

06. Tonique forêt

Au cœur du tout premier Parc Naturel Régional de France créé par Charles de Gaulle, la forêt vous accueille en toute sécurité, foi d’ONF, sur des circuits balisés et multi-activités. Terrils et chevalements de mine font partie du paysage, tout comme les chemins pavés de la trouée d’Arenberg du célèbre Paris-Roubaix : vous êtes au cœur du Bassin Minier et ici les balades au vert sont l’occasion de feuilleter quelques pages de l’histoire des mineurs de fond ! Les montagnes noires deviennent aujourd’hui archipel vert : on vous conseille les jumelles pour repérer les oiseaux rares et protégés, pic noir, engoulevent et bondrée apivore. 

Crécy

07. Témoin vivant de la Guerre de Cent Ans

Réputé pour la qualité de son bois, ce plus grand massif forestier de la Somme inspire les artistes. Dopés par les ondes positives et l’énergie vitale du lieu, ils viennent en effet sculpter les arbres in situ pour illustrer et transmettre les plus célèbres contes et légendes de Picardie. Chênes et hêtres règnent ici en maîtres : 22 sont classés remarquables, et « le Chêne Ramolleux » vieux de plus de six siècles a certainement entendu le fracas de la bataille de Crécy en 1346 ! 

Clairmarais

08. La « chouette » forêt pleine de mystères

Si d’aventure vous vous égarez ici à la nuit tombée, à vous les frissons : chouettes et hiboux qui vivent ici en nombre hululent à qui mieux-mieux et Marie-Grouette la sorcière des marais de Saint-Omer ne serait, dit-on, jamais loin. Mais avant le soir, le clairon du coucou, les trilles d’autres nombreux oiseaux vous auront souhaité la bienvenue dans ce lieu entre forêt et marais nourriciers. Insistez jusqu’à l’étang d’Harchelles puis jusqu’à la mystérieuse grotte de Clairmarais ; si vous ne croisez peut-être pas la (gentille) sorcière, vous verrez sans aucun doute les hérons cendrés !

Val-Joly

09. Des monts et vallons

(au plat pays !)

 

Mieux vaut prendre son VTT plutôt qu’un simple vélo pour randonner dans ces bois de chênes et de charmes ! Le massif avesnois est sportif ; d’ailleurs, on parie que vous mettrez souvent pied à terre, dénivelé oblige… Saine fatigue à l’horizon, donc, et poumons ravigotés. Le clou de la balade sera le géant vert nommé « le chêne Jupiter », arbre remarquable au sud du lac de Val-Joly sur la pointe d’Eppe-Sauvage.

Hardelot

10 En bord de mer, les pieds dans le sable

Outre le chant des oiseaux dans les pins, il y a aussi le cri de la mouette et l’air marin : la côte d’Opale n’est pas loin. La balade est à portée de station et vous assure une agréable détente sur les chemins aménagés dont les feuillus majoritaires peuplent ce Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale classé, en outre réserve officielle de biosphère. Et après la balade : excursion au château d’Hardelot jusqu’au Touquet pour une mythique soupe de poissons par exemple !