© Philippe Chancel

A chaque envie un musée

Embrassez la couleur de Matisse dans le musée du même nom, laissez-vous emporter par l’ambiance Art Déco du musée La Piscine à Roubaix, suivez du regard les volutes dorées du musée de Picardie à Amiens, scrutez tous les détails du « Concert dans l’œuf » d’après Jérôme Bosch au Palais des Beaux-Arts de Lille, laissez-vous séduire par les « Trois Grâces » de Raphaël au musée Condé à Chantilly. 10 expériences muséales rien que pour vous dans la région aux 90 musées de France !

Chantilly

01. Le Musée Condé

L’expérience muséale totale !

Chantilly « comme un cygne posé sur les eaux » au milieu des parterres dessinés par Le Nôtre et qu’il préférait à ceux de Versailles. La collection du Duc d’Aumale est, après le musée du Louvre, la 2ème collection de peintures du XVème au XIXème siècle. Chaque toile, chaque objet, tout est resté là où le Duc les a placés il y a 120 ans.

C’est unique au monde et c’est émouvant : on visite la maison d’un Prince plus qu’un musée !  Laissez-vous toucher par l’Art entre les tableaux, dessins, estampes, photographies et objets précieux. Contemplez à l’envi les « Trois Grâces » de Raphaël dans le Santuario, et laissez-vous porter par l’harmonie des courbes et la perfection des formes.

Lens

02. Le Louvre-Lens

 

 

Le Louvre… au milieu des corons !

Architecture aérienne, conçue par le cabinet d’architectes japonais Sanaa, posé sur l’ancien carreau de la mine, près des terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle, les plus hauts d’Europe… Des bulles de verre dès l’entrée du musée comme posées délicatement sur le sol… La Galerie du Temps où, au cours de votre lente déambulation, vous pourrez embrasser l’histoire de l’humanité tout entière.

Les coulisses du musée qui vous révèlent les secrets d’un monde dont vous n’avez probablement pas connaissance. Les expositions temporaires qui mettent en scène le Beau… Et le vaste parc par lequel on arrive, d’une inspiration japonaise, en dialogue avec l’architecture et déjà une invitation à l’évasion hors du quotidien… Promesse tenue ! Tout est inhabituel au Louvre-Lens !

Lille

03. Le Palais-des-Beaux-Arts de Lille

Un palais pour faire rêver en centre-ville

Quand vous poussez les portes, deux gigantesques lustres colorés vous accueillent. Traversez l’atrium lumineux et convivial avec la librairie-boutique qui regorge de souvenirs inédits et « le Beau café » pour une collation composée de produits locaux. École flamande et française, galerie hollandaise, italienne ou du XXème siècle à l’étage, Moyen-Âge et Renaissance et les célèbres plans-reliefs, superbement rénovés au sous-sol, le musée regorge d’œuvres majeures et de chefs-d’œuvre parmi lesquels, « La descente de croix » de Rubens, les « Vieilles » et « Les Jeunes » de Goya pour ne citer qu’eux. Du « Beau » à perte de vue !

Roubaix

04. Le Musée La Piscine

Ce fut la plus belle piscine de France. Insolite, n’est-ce pas ?

C’est d’ailleurs par les douches qu’on pénètre dans ce temple Art Déco : vous serez ébloui par un éventail en vitraux jaunes et orangés qui baigne le jardin de sculptures, le long de la lame d’eau d’une lumière chaude. Et le spectacle ne fait que commencer ! Les rires d’enfants qui s’ébattent dans l’ancienne piscine rythme votre parcours au cœur des collections, retraçant l’épopée industrielle textile de Roubaix. Vous serez emporté dans l’ambiance particulière de ce musée atypique qui propose même des visites sensorielles. Et n’oubliez pas de faire un petit tour au « café Meert » pour une collation. Avec une gaufre bien sûr !

Amiens

05. Le Musée de Picardie

Le Musée de Picardie : un musée joyeux !

Une atmosphère légère et lumineuse propice à la contemplation et à l’évasion. La magie s’opère dès l’entrée du musée avec la rotonde Sol LeWitt, aux motifs géométriques. Une explosion de couleurs que viendront contrebalancer à l’étage, des couleurs plus feutrées de bleus profonds et intenses ponctués de dorures, telles des nuits étoilées qui grimpent avec raffinement des ogives aux plafonds ou en scrutant la marqueterie des sols.

Auparavant, dans la montée d’escalier, votre regard sera happé par l’immensité des fresques de Puvis de Chavannes. Les fameux Puys du Moyen-Age et la série des bains de mer à l’étage, la lumière naturelle qui entre à flots et qui rend l’atmosphère légère complètent harmonieusement cet enchantement. On se remet de ses émotions dans la chapelle devenue bar branché.

Villeneuve d'Ascq

06. Le LaM

Le LaM : émotions Art moderne et Contemporain

A Villeneuve d’Ascq, le ton est donné dès l’entrée de musée inscrit dans un superbe écrin de verdure, le parc du Héron, où des sculptures monumentales semblent vous tendre les bras comme « La femme aux bras écartés » de Pablo Picasso et, plus loin, un mobile de Calder ! Étonnante, cette dentelle de béton blanc que vous verrez surgir à côté des cubes de briques. A l’intérieur du musée d’autre surprises vous attendent ! Braque, Picasso, Modigliani, Joan Miró, pour ne citer qu’eux, seront vos compagnons de route.

Le Cateau-Cambrésis

07. Le Musée Henri Matisse

Explosion de couleurs !

Matisse, enfant du pays, originaire de Bohain-en-Vermandois dans l’Aisne, a fait don de ce musée aux habitants des Hauts-de-France. De la couleur et de la joie de vivre sur tous les tons ! Au cours de votre exploration dans l’univers du maître, vous serez saisi en voyant sa palette s’illuminer progressivement au gré de ses expériences et de ses voyages pour éclore à Tahiti. Les donations d’Auguste Herbin, peintre de l’abstraction géométrique, et d’Alice Tériade, complètent le fonds permanent du musée avec des œuvres exceptionnelles qui ajoutent de la couleur à la couleur !

Saint-Quentin

08. Le Musée Antoine Lécuyer

Le sourire des pastels de Quentin de La Tour

A Saint-Quentin, les portraits exécutés au pastel par Maurice-Quentin de La Tour esquissent tous un sourire complice comme pour vous accueillir ! Laissez-vous séduire par l’intensité de la lumière au pouvoir réfléchissant extraordinaire que permet cette technique. Votre regard sera irrésistiblement attiré par le velours «poudré» de l’étoffe chatoyante de leurs vêtements, le rendu presque tactile de la peau… Cette douceur accompagnée par le bleu, d’abord léger puis progressivement plus intense déployé sur les murs des salles et la lumière très feutrée des espaces, guide votre lente progression dans cet univers de séduction ouatée ! Les œuvres peuvent même vous parler par le biais d’une application que vous pouvez télécharger sur votre smartphone.

Cassel

09. Le Musée de Flandre

 

Cassel : en haut du mont éponyme, le village préféré des français dépayse par la langue, le drapeau flamand partout pavoisé, l’ambiance des estaminets… Dans la rue principale, la façade renaissance et typiquement flamande de l’Hôtel de la Noble Cour, dans lequel est aménagé le Musée, ne peut passer inaperçue. Vous entrez par une voûte de briques et déjà votre regard est happé en contrebas par le paysage de la Flandre que vous apercevez de la baie vitrée, à côté de l’accueil !! Contemplez à l’envi la douceur de la plaine flamande avant de pénétrer dans la truculence des œuvres du musée des primitifs flamands qui, malicieusement, se confrontent, de temps à autre, avec le contemporain ! Les fêtes flamandes sont à l’honneur ainsi que le carnaval et les géants et la spiritualité n’est jamais absente !

Arras

10. Le Musée des Beaux-Arts

Un musée-abbaye

Abrité dans l’abbaye bénédictine Saint-Vaast du VIIème siècle, à 2 pas des magnifiques places et du beffroi (monument préféré des français), le musée des Beaux-Arts d’Arras en impose ! Vous pénétrez dans l‘antre de l’abbaye par un porche monumental et devant vous, se déploie une grande cour pavée. Vous déambulerez parmi les œuvres d’art sacré médiéval autour du cloître avec ses chapiteaux ioniques à guirlandes et rosaces.  A l’étage vous serez emporté par les grands formats de la salle « des Mays », toiles religieuses offertes à la cathédrale Notre-Dame de Paris au XVème siècle par les orfèvres de Paris et qui furent déplacées à Arras après la révolution. L’histoire d’Arras se raconte en tapisseries, trésor de la cathédrale, porcelaines, peinture du XVIIème siècle et le plan relief de la ville. Des découvertes à tous les étages !